Fête de la Saint-Jean Baptiste : Veuillez noter que notre concessionnaire sera fermé lundi le 24 juin.
Accueil > Nouvelles > Article

Nissan Altima 2024 : l'essai de la semaine

2024-05-15

56227

Il fut une époque où les berlines intermédiaires faisaient partie de l'un des segments les plus chauds de l'industrie. Aujourd'hui, les choses sont bien différentes, mais certains constructeurs continuent de croire qu'il y a une place sur le marché pour ce type de voiture comme c'est le cas de Nissan. D'ailleurs, l'Altima a connu un certain regain de popularité au cours des dernières années et c'est pourquoi j'ai décidé d'en faire l'essai.

 

La Nissan Altima existe depuis un bon moment déjà. En fait, elle est débarquée sur le marché en 1994 pour venir remplacer la Stanza. La berline japonaise s'est rapidement imposée dans sa catégorie grâce à son confort à l'Américaine et sa fiabilité japonaise. Une deuxième génération est apparue en 1998 et puis une troisième en 2002. En 2007 Nissan a lancé la quatrième génération d'Altima et cette dernière a été très populaire. On en voit encore d'ailleurs beaucoup sur les routes, ce qui démontre la durabilité du modèle. La cinquième génération est arrivée sur le marché en 2013 suivi de la génération actuelle en 2018.

 

Cela signifie donc que la sixième génération de l'Altima sera bientôt renouvelée, mais cela ne veut pas dire qu'il faut attendre pour le nouveau modèle. Voyez-vous, les designers ont effectué un travail remarquable avec la berline japonaise qui est encore aux goût du jour. Son habitacle reste très moderne et c'est une voiture qui ne manque de rien en matière d'équipement. La qualité de la finition est impressionnante et c'est ce qui fait en sorte que l'Altima soit une voiture aussi intéressante encore aujourd'hui.

 

L'expérience de conduite

 

Pour 2024, la Nissan Altima n'offre qu'une seule option sur le plan mécanique. Il s'agit d'un moteur de 4 cylindres de 2,5 litres qui développe 182 chevaux et 178 livres-pied de couple. Le tout est jumelé à une boîte CVT. Heureusement, le rouage intégral est offert de série. C'est le genre de mécanique qu'on retrouve dans la majorité des voitures intermédiaires encore présence sur le marché, ce qui est une bonne chose pour la Nissan Altima. En revanche, plusieurs de ses rivales offrent une deuxième option plus dynamique.

 

Parlons de mon essai puisque les chiffres, à mon avis, ne veulent pas dire grand-chose. D'abord, la seule mécanique que propose l'Altima lui convient parfaitement. Non, vous n'allez pas gagner dans une course d'accélération, mais ce n'est pas le point ici. Cette mécanique a été choisie pour offrir un certain confort de roulement et de belles accélérations linéaires, ce qu'elle fait à merveille. De plus, le moteur n'est pas trop bruyant.

 

Nissan annonce une consommation moyenne de 7,9 L/100 km pour sa berline, ce qui est assez réaliste selon moi. Lors de mon essai, j'ai pu maintenant une consommation moyenne de 7,4 L/100 km en ne faisant pas particulièrement attention.

 

Autoroute

 

La Nissan Altima est le genre de voiture dans laquelle on pourrait passer des heures à conduire. Elle est confortable, agréable à conduire et j'en passe. Bref, tout ça pour dire que si vous faites plusieurs centaines de kilomètres d'autoroute par semaine, la berline japonaise devrait vous plaire.

 

Ville

 

Elle est assez facile à manœuvrer en ville et elle affiche un bon champ de vision. Sa suspension est un peu ferme, surtout avec les belles routes du Québec, mais c'est ce qui lui conforte un certain confort de roulement sur l'autoroute justement.

 

Gravier

 

Comme l'Altima offre le rouage intégral de série, je me suis permet d'aller tester ce dernier sur une surface où il y a moins d'adhérence et je dois dire que j'ai été franchement impressionné par la manière dont le système se comporte.

 

Design et technologies

 

Ce que j'aime de Nissan, c'est son audace à offrir des véhicules différents des autres et c'est pour cette raison qu'on peut facilement reconnaître une Altima. C'est une jolie voiture qui se présente avec autant de caractère que d'élégance. Le constructeur a aussi fait d'excellents choix côté couleur et finition.

 

Maintenant, parlons du système multimédia de la berline japonaise puisque c'est là l'un de ses plus grands atouts. Son écran de 12,3 pouces est clair et très agréable à utiliser. En fait, la navigation est fluide et on retrouve rapidement toutes les commandes qu'on recherche. Nissan a bien construit le menu et c'est quelque chose sur quoi les autres constructeurs devraient certainement prendre exemple.

 

Prix et équipement

 

Pour 2024, la gamme de la Nissan Altima se compose de quatre versions. D'abord, il y a l'Altima S qui fait office de modèle d'entrée de gamme avec un prix de départ de 34 374 $, ce qui est tout à fait raisonnable pour une voiture de cette qualité. Ensuite, on passe à la version SR qui offre un look plus intéressant pour 37 274 $. La version SR Privilège est la suivante à 39 474 $. Finalement, c'est la version Platine qui se retrouve au sommet de la gamme à 40 774 $. La fourchette de prix de l'Altima n'est pas exagérée et je vous dirais même que la voiture en offre, beaucoup peu importe son prix, surtout lorsqu'on la compare à une VUS de taille équivalente.

 

Les recommandations de l'auteur

 

La Nissan Altima demeure à mon sens l'une des meilleures berlines intermédiaires qu'on puisse acheter. Elle est spacieuse, confortable, fonctionnelle et surtout elle mise sur la simplicité et la qualité. C'est le genre de voiture qu'on ne peut tout simplement pas regretter d'avoir choisi.

 

Jean-Sébastien Poudrier

ajax loader2
SVP confirmer
Olivier Nissan Sept-Îles
IMPORTANT: Vous pouvez facilement retirer votre consentement en tout temps!
Quelques précisions
  1. Olivier Nissan Sept-Îles
    IMPORTANT: Vous pouvez facilement retirer votre consentement en tout temps!
SOUMETTRE